« Seeds the Hope » Pierre Rabhi

Hello les Happy Few,

Aujourd’hui, je voudrais vous partager les paroles de sagesse de Pierre Rabhi.

J’espère que cela vous inspirera et vous apportera de l’espoir.

1) Le féminin au coeur du changement

« On est choqué et bléssé par la subordination universelle de la femme. (…) Comme si l’humanité avait soumis une partie d’elle même. (…) Chacun de nous est issue du masculin et du féminin. (…) Le fait que le féminin soit subordonné a donné à notre histoire, une sorte de déséquilibre qu’on a du mal à redresser actuellement. (…) Pire encore, elle est comme rentrée dans la norme. On est dans une sorte de consensus libre à partir duquel on considère que les choses doivent se passer comme ça. (…) Cela ne permet pas au féminin d’être présent dans l’histoire mais de la déterminer autrement. (…) On est dans un masculin outrancier. (…) Ce masculin outrancier a tendance à aller vers la fragmentation du monde, à amener de la violence,  à militariser notre système. (…)
Les femmes, vaillantes, au Sahel, se regroupent et essaient de trouver des solutions. Dans des conditions extrêmes, arrivent quand même à imaginer, comme si l’impératif pour elles, est de protéger la vie, sauver la vie et de la transmettre. (…) Il faut que ce féminin soit présent dans tous les domaines de la société (organisation de la société & de la pensée). (…) Il faut que l’homme doit apprendre à reconnaître en lui-même le féminin. De même, que la femme doit apprendre à reconnaître son masculin. (…) Certains peuples considèrent que ces deux éléments masculin & féminin donnent l’équilibre. Si l’un s’en va, l’autre s’éffondre. Donc, retrouver cet équilibre, cette cohérence, cette cohésion entre le féminin et le masculin parait indispensable pour la suite de l’histoire.« 

2) La sobriété heureuse

« J’ai décidé de mener une vie simple. La sobriété heureuse comme facteur de bonheur. Elle est libératrice. (…) L’argent n’apporte pas le bonheur. (…)
La modération comme fondement social. (…) Je ne suis pas dans la dictature de l’argent. (…) Il y a des personnes qui son milliardaire et son malheureux comme tout. (…) Il y a une chose que nous ne pouvons pas acheter, c’est la « joie de vivre« . Elle n’est pas à la porter de l’argent. On est dans une société de surabondance et la consommation d’anxiolitique est en augmentation constante. (…)
Qu’est ce que vivre ? On est sur cette planète pour être heureux. »

3) L’enthousiasme d’apprendre

L’éducation doit

  1. permettre à l’enfant de s’épanouir
  2. apprendre à l’enfant que l’autre ne soit pas son rival mais son complément
  3. apprendre à l’enfant à apprécier les travaux manuels
  4. apprendre le rapport à la nature, le rapport au masculin et le féminin
  5. éduquer à la tempérance, à la sobriété (pour une civilisation de la modération)

4) L’humanisme

« Quelle est cette beauté qui sauvra le monde? » Elle est en nous.
La beauté qui sauvra le monde est la générosité, c’est le partage, c’est la compassion, c’est toutes ces valeurs que nous considérons comme ringarde, et pourtant qui amène à quoi ? à une énergie fabuleuse, qui est celle de l’AMOUR. (…)
La vie a tellement de valeur qu’elle ne peut pas avoir de prix.

5) Le bon sens: « Il faut changer les consciences pour sauver le monde »

« On peut sauver la planète à condition de changer ce qui détermine aujourd’hui l’ordre fondamentale du monde. (…)
Comment la vie s’est organisée sur terre ? La vie s’est organisée sur terre selon deux principes: l’associativité et la coopération, deux éléments fondamentaux qui donnent la vie et maintiennent la vie. (…)
Qu’en est-il du phénomène humain? L’être humain a intégré à cette logique de coopération, la dualité. (Dualité entre l’homme et dualité entre l’environnement.) (…) On mène un combat qui est rattaché à la vie. (…) Les êtres humains doivent prendre conscience de leur insconscience : la convergence des consciences. (…)
La capacité de regénérer et de changer, nous l’avons. A condition que le paradigme ne soit pas de gagner de plus en plus d’argent et détruire toute la planète au nom de Mamon.
En plus, nous sommes dans une société de la surabondance mais qui consomment beaucoup d’anxiolitique. L’objectif de l’humanité est la joie, d’être heureux. Si nous voulons être heureux, nous le pouvons.« 

6) Incarner l’utopie (nos idéaux)

« La vie est extrênement prodigue. (…) La politique n’est pas ajustée à la réalité du monde. On fait de l’acharnement thérapeuthique sur un système qui est en train de mourir dont les symptômes sont le chômage, l’exclussion, (…) La politique cherche a tout prix à maintenir la logique bien que la logique nécessite qu’on y renonce. (…)
La société civile est devenue une sorte de laboratoire d’expérimentation d’intérêt général. C’est dans cette société que se prépare le futur. Les limites du système renvoient à la créativité populaire. (…) Recréer le lien sociale.
« 

Plus d’informations:

 

Bon dimanche et à bientôt !

Lots of Love

M

PS.: N’hésitez pas à me partager vos commentaires si cet article vous a plu.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s